AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
UN NOUVEAU PROJET DANS LA BAYOU SE CONSTRUIT PAR ICI

Partagez | 
 

 (ANNEXE) voodoo and spirits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

great guru

pseudo : nancy babich, songbird, cripsow.
messages : 75
avatar : ta plus grande peur ? ton plus grand rêve ? c'est toi qui vois.
crédits : (c) unknown
ville : vagabond extra urbain
localisation : behind you.


MessageSujet: (ANNEXE) voodoo and spirits   Ven 26 Oct - 19:22


le vaudou
❝ mes amis viennent de l'au-delà ❝



Le vaudou (ou vodou, ou vodoun) est une religion originaire de l'ancien royaume du Dahomey (Afrique de l'Ouest). Il est toujours largement répandu au Bénin et au Togo, comme dans le célèbre marché des féticheurs à Lomé. À partir du xviie siècle, les noirs capturés, réduits en esclavage, originaires de cette région d'Afrique répandirent le culte vaudou aux Caraïbes et en Amérique. On le retrouve donc sous différentes formes à Cuba, en Haïti, au Brésil ou encore aux États-Unis, en Louisiane surtout. Le culte vaudou compte environ 50 millions de pratiquants dans le monde. On trouve en 2011 de nombreuses communautés « vaudouisantes » dans le monde entier, majoritairement sur le continent américain, et aux Antilles.

Avec la traite négrière, la culture vaudou s'est étendue à l'Amérique et aux îles des Caraïbes, notamment Haïti. Elle se caractérise par les rites d'« incorporation » (possession volontaire et provisoire par les esprits), les sacrifices d'animaux, la croyance aux morts vivants (zombies) et en la possibilité de leur création artificielle, ainsi que la pratique de la sorcellerie sur des poupées à épingles (poupée vaudou). La pratique de leur religion et culture était interdite par les colons, passible de mort ou d'emprisonnement, et se pratiquait par conséquent en secret. Le vaudou a cependant intégré les rites et conceptions catholiques, le rendant ainsi acceptable. Ainsi est né le « vaudou chrétien ». Dans les années 1950, le Vatican a fait la paix avec le culte vaudou1. Les percussions et mélodies vaudou sont même intégrées dans les cérémonies et messes dans les églises catholiques[réf. nécessaire]. Le vaudou a perduré et ses pratiquants affichent sans craintes leur croyance.

Le panthéon vaudou est avant tout constitué des forces de la nature, comme dans le chamanisme. es vaudou (loa, lwa) et leurs relations renvoient aux puissances naturelles que sont la foudre, la mer, la maladie, etc. Mais le culte vaudou s'intéresse aussi à d'autres entités surnaturelles, telles que les ancêtres divinisés et les monstres (et autres animaux).

on trouve parmi ces dieux Mawu (prononcer man-whou) qui est le Dieu suprême qui règne sur les autres dieux. Mawu n'ayant pas de forme, il n'est donc jamais représenté, ni en peinture ni associé à des objets, comme le sont les autres vaudous.
Mawu est incréé et créateur de tous les autres vaudous. Mawu n'intervient pas dans la vie des hommes. Il aurait créé les autres vaudous pour qu'ils soient en relation avec les hommes et le monde. « Mawu » ne fait pas partie à proprement parler du panthéon vaudou ; c'est un concept, une entité plutôt qu'une personne ; littéralement Mawu doit se traduire par « l'inaccessible ».

Le panthéon vaudou est fait d'une multitude de Lwas, qui sont des esprits, des divinités inférieures, pouvant entrer en communication et même collaborer avec les humains. Les Lwas se matérialisent le plus souvent dans des objets inanimés de la nature, tel des pierres et des arbres ; c'est pourquoi on qualifie le vaudou d'animiste.

Une des plus importantes Lwas est Erzulie, ou Erzulie Freda, déesse de l'amour. On trouve aussi Gu, dieu de la guerre (et des forgerons), Sakpata, dieu de la variole (et plus généralement de la maladie, de la guérison et de la Terre), Damballa, esprit de la connaissance, ainsi que le puissant Hebieso, dieu de l'orage et de la foudre. Ce dernier est accompagné d'un nain ou d'un homoncule chargé de forger ses éclairs. Papa Legba, quant à lui, a la fonction d'intermédiaire et de messager des dieux. Il est assimilé, dans le vaudou syncrétiste haïtien, à Saint Pierre, qui détient les clefs du Paradis et de l'Enfer.

à noter: La religion vaudou a longtemps été réprimée et diabolisée. Les clichés, lieux communs et fantasmes véhiculés par le passé sont encore perceptibles. Ainsi, lorsque l'on dit s'inspirer du vaudou, on retrouve souvent satanisme, cannibalisme, sorcellerie et envoûtements, destructions... L'objet représentant le mieux cette perception du vaudou est la poupée vaudou, instrument magique de torture.

© METEORUS.


Dernière édition par Mawu le Lun 29 Oct - 0:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shadywaters.frbb.net


avatar

great guru

pseudo : nancy babich, songbird, cripsow.
messages : 75
avatar : ta plus grande peur ? ton plus grand rêve ? c'est toi qui vois.
crédits : (c) unknown
ville : vagabond extra urbain
localisation : behind you.


MessageSujet: Re: (ANNEXE) voodoo and spirits   Sam 27 Oct - 14:09


les fantômes
❝ surnommé courants d'air ❝



L'enfant de la plantation Boudeloche. Elle avait huit ans, c'était le troisième enfant d'un couple d'esclave qui est officiellement décédé de la variole. Une doute sur cette mort à subsisté de nombreuses années. Aujourd'hui les théories sont oublié pourtant, alors que la maison est laissé à l'abandon depuis longtemps, on raconte qu'un rire grince dans le vent. Ou qu'un vieux jouets, rouillés, sales, apparait dans les bois alentours. Rien ne permet d'affirmer qu'il est sage d'y toucher, comme avisé de les laisser là, se désagrégeant dans les hautes herbes.

Elle & Lui. Parfois à St John certains sans-abris, travailleurs de la nuit et traines-comptoir racontent à qui veut l'entendre qu'un couple s'engueule. Les différents témoignages ne se recoupant jamais sérieusement personne n'a jamais pris en compte ces racontars. Pourtant une chose, ou plutôt un détail revint fréquemment sur les lèvres : les femmes qui assistent, ou entendent ses violentes disputes, voient systématiquement un vaisseau éclater dans leur oeil. Résultat de leur taux d'alcoolémie ou autre chose ? À vous de voir.  

Grand-père la gnôle. Papi la bibine, c'est plutôt une légende populaire, à c'qu'on dit. Il se baladerai dans les marécages, ses bottes montant jusqu'à mis-cuisses créant un perpétuel bruit de ventouse qui se confond avec le vent. L'odeur âcre d'un alcool de baignoire flotte sans arrêt dans l'air, des marmonnements sont parfois audibles. Mais, techniquement des vieux fous, imbibé de mauvais whisky, il en traine un peu partout dans les environs. Inutile de parler de fantômes... Vraiment ?

Les autres. Ce sont les ombres, les recoins sombres ou au contraire trop lumineux qui créent un doute dans nos esprits. Ce brouillard qui nous semble trop épais, ses volutes ondulant un peu trop précisément. Et pourquoi, parfois, quelqu'un à l'air de s'être calqué sur nos pas, de nous suivre dans le noir. Il ne vous arrive jamais de marcher uniquement à la lumières des lampadaires, inquiet sans savoir pourquoi ? Ou en sachant trop bien justement. Ou encore d'être rassuré alors qu'aucune lumières n'est allumé. Retrouver la foi, sur un coup de vent, parler au vent.

© METEORUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shadywaters.frbb.net
 

(ANNEXE) voodoo and spirits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Leon Thomas : Spirits Known And Unknown (1969)
» VOODOO CIRCLE
» Voodoo Lab : dans quel(s) magasin(s) à Quebec ou Montreal ?
» Question sur voodoo lab
» [Vends] Voodoo lab GCX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHADY WATERS :: CAN YOU CROSS THE LINE :: CAR NOUS SOMMES-